Au quotidien, qu’est-ce que je peux faire pour moi et pour mon système nerveux ? 4/4

L’activation du nerf vague procure un sentiment de sécurité et peut être déclenchée intentionnellement.
Un bon tonus du nerf vague ventral est le garant d’une harmonie et corps-cœur-esprit.

Nous avons vu que le nerf vague ventral équilibre l’humain et favorise l’appréciation des uns des autres. Il est possible de renforcer l’action de ce nerf de façon naturelle au quotidien afin de conserver un bon état de santé général. Rappelez-vous, ce nerf social est dans la partie haute du corps, il concerne donc principalement les activités en lien avec le visage et le haut du corps. Il fonctionne toutefois mieux quand le bas du corps est solidement installé et conscient de l’être.

Faites-en l’expérience !

 

 

Voici quelques exemples d’activité qui stimulent le nerf vague pour le renforcer, comme un muscle :

Bouger la bouche, le nez

chanter, fredonner, bailler, grimacer,
respirer pleinement, même et surtout en travaillant,
humer un bon plat.

Regarder différemment avec vos proches

Prendre l’habitude de les regarder quand ils vous parlent ou quand vous leur parlez,
Garder ce contact même quand la relation est plus tendue.
Leur sourire même si vous vivez avec eux depuis 20 ans ou plus.

Partager

Diner et rire avec des amis. Avoir des relations saines, amicales et constructives.
Le partage sincère et bienveillant active ce système.
Se rappeler de bons souvenirs et des anecdotes qui se sont bien terminées,
Les câlins, caresser un animal, prendre dans ses bras un enfant, faire un « hug » (une embrassade qui dure environ 20 secondes, le temps nécessaire pour déclencher les ocytocines et permettre aux synapses de trouver une nouvelle voie). Ou se tenir la main, se toucher l’épaule, le dos.

Explorer l’environnement

regarder autour de soi avec curiosité, détail et intérêt.
S’émerveiller : Admirer le coucher ou le lever du soleil, un beau paysage.
Observer les mouvements dans la nature ou chez soi : regarder un feu de bois danser dans la cheminée, une branche poussée par le vent, un oiseau planer dans les airs, une rivière ou la pluie qui tombe ou les flocons de neige qui dansent…

Être plus conscient de la vie en soi, ralentir pour sentir,

se bercer, dans un fauteuil ou dans un hamac,
Les massages doux, les automassages,
Observer sa respiration, les flux en soi,
Une sexualité consciente et plus lente, (slow sex)
La créativité, la beauté

Un bain de nature

sentir le sol sous ses pieds, s’enraciner, prendre le temps de respirer le parfum d’un chèvrefeuille
marcher dans l’eau, se baigner dans la mer ou dans une rivière,
escalader ou sauter de rocher en rocher,

Le mode de vie zen

qui privilégie l’attention et la conscience sur la diversité et l’équilibre entre les actions, éléments, goûts, couleurs : à utiliser en cuisine, dans votre maison, votre emploi du temps…prenez du temps pour la méditation, le recueillement, la sieste etc….
et tout ce qui vous ressource, vous fait du bien, qui est sain et non addictif…

les activités physiques en pleine conscience

(qi gong, yoga, danse, seul ou à deux, marche, tai-chi…)
Les jeux, sans compétition intense, tout mouvement qui permet de décharger le surplus d’énergie déclenché par l’activation sympathique et de respirer.

Au travail

Optimisez vos conditions de travail, mettez-vous face à une fenêtre ou à proximité pour regarder le ciel et détendre votre regard,
Si vous travaillez sur un ordinateur, choisissez un écran large pour faciliter une vision périphérique et non pas une vision « tunnel », focalisée. (La vision focale est utilisée en cas de menace de mort. Réciproquement, le cerveau décode « état de menace » quand la vision est focale)
Donc, ne pas focaliser trop longtemps et rester dans le flow.
Prenez l’habitude de sentir quand vous dépassez vos limites physiques, soyez à l’écoute de vos tensions.
Entretenez votre confort
Placez vos dossiers à distance pour vous lever et marcher un peu
Cultivez la curiosité, antidote au jugement et aux préjugés,
Soyez conscient des conflits pour les réguler,
Faites des micros pauses, soyez attentif à votre assise, votre posture.
Faites aboutir vos projets tout en respectant un rythme décent, en suivant de préférence votre élan,
Buvez de l’eau à petite gorgée et en pleine présence, en pleine conscience. (slow food)
S'autoréguler en créant de bonnes conditions de travail

Le cercle vicieux,

des schémas de survie qui dérégulent

Malgré cette attention et ces exercices, si des événements ou contextes lourds du passé ont laissé en vous des tensions et émotions refoulées, peur, colère, honte, volonté d’ « être à la hauteur », le cercle vicieux du système nerveux autonome dérégulé reprendra le dessus et nuira au bon fonctionnement du nerf vague ventral. Les schémas de survie sont des comportements défensifs et adaptatifs très énergivores et anxiogènes qui nous mettent la pression, nous dérégulent et peuvent mener au burnout ou aux maladies. Le système sympathique dérégulé se réactivera sans arrêt et sera bloqué à nouveau par le nerf vague dorsal (impuissance, soumission, amertume, ennui, dépression).
Les blessures de l’enfance sont le feu sous la glace et attendent d’être consolées, comprises et guéries. Les croyances et schémas qu’elles ont engendrés se révèlent et perdent de leur rigidité. Quand on laisse circuler leur expression dans un contexte très sécure, le tonus du nerf vague reprend vie.

Le cercle vertueux,

apprendre à s’autoréguler

En renforçant le tonus de votre nerf vague, vous créez dans votre vie un bien-être régénérant et vous passez plus aisément d’un état à l’autre quand vous êtes activé (autorégulation).
Un savoir être qui sera très utile en psychothérapie somatique pour contacter vos émotions et vos besoins ignorés sans trop vous fragiliser, tout en retrouvant l’accès à vos ressources.
Pour aller au-delà et redécouvrir comment vous nourrir vraiment.

Mieux comprendre le stress vous intéresse ?
error: Content is protected !!